Vidéos similaires page 1 / 7
     Suivant
  c dans l'air - nicolas sarkozy en examen...
la nouvelle est tombée dans la nuit. À l'issue de sa garde à vue, nicolas sarkozy a été mis en examen pour « corruption active », « trafic d'influence » et « recel de violation du secret professionnel ». son avocat, me thierry herzog, et le haut magistrat gilbert azibert ont eux aussi été mis en examen. c'est un coup de tonnerre dans le paysage politique français. À l'ump, les sarkozystes dénoncent un complot judiciaire, d'autres se font plus discrets. l'ancien président, lui, a décidé de s'adresser aux français, ce soir à 20 h. 

après quinze heures de garde à vue dans les locaux de la police judiciaire - une première pour un ancien chef de l'État -, nicolas sarkozy a été mis en examen dans la nuit de mardi à mercredi 2 juillet 2014. les chefs de corruption active, trafic d'influence et recel de violation du secret professionnel ont été retenus contre l'ex-président par les juges patricia simon et claire thépaut du pôle financier de paris. ces délits sont passibles de peines pouvant aller jusqu'à dix ans de prison. un peu plus tôt dans la soirée, son avocat, me thierry herzog, et le haut magistrat gilbert azibert, avocat général près la cour de cassation, avaient eux aussi été mis en examen.

les juges d'instruction enquêtent sur un réseau d'informateurs susceptible d'avoir renseigné les proches de nicolas sarkozy voire l'ancien président de la république lui-même, dans les procédures judiciaires le visant, en particulier le dossier bettencourt. des écoutes téléphoniques judiciaires, opérées dans l'enquête sur un éventuel financement libyen de la campagne présidentielle de nicolas sarkozy en 2007, auraient révélé des faits troublants : l'ex-chef de l'État et son avocat semblaient très renseignés sur l'avancée des travaux de la cour de cassation saisie de la procédure bettencourt. les deux hommes utilisaient des portables achetés sous des noms d'emprunt, pour discuter discrètement.


mais que signifient les trois chefs d'accusation retenus contre l'ex-président de la république ? que risque nicolas sarkozy dans cette affaire ? quel impact cela peut-il avoir sur son éventuel retour en politique ? simple obstacle ou coup d'arrêt ? s'il bénéficie de la présomption d'innocence et s'il pourra rappeler avoir bénéficié d'un non-lieu après sa première mise en examen dans l'affaire bettencourt, nicolas sarkozy voit un nouvel obstacle se dresser face à lui au moment où il imaginait le calendrier de son retour en politique. ces derniers jours, l'ancien chef de l'État avait fait savoir qu'il se prononcerait à la fin de l'été sur une éventuelle candidature à la tête de son ancien parti. un agenda bousculé par cette mise en examen. l'ex-président de la république a décidé de sortir de son silence et de s'adresser aux français, ce soir à 20 h. la nouvelle est tombée dans la nuit. À l'issue de sa garde à vue, nicolas sarkozy a été mis en examen pour « corruption active », « trafic d'influence » et « recel de violation du secret professionnel ». son avocat, me thierry herzog, et le haut magistrat gilbert azibert ont eux aussi été mis en examen. c'est un coup de tonnerre dans le paysage politique français. À l'ump, les sarkozystes dénoncent un complot judiciaire, d'autres se font plus discrets. l'ancien président, lui, a décidé de s'adresser aux français, ce soir à 20 h. 

après quinze heures de garde à vue dans les locaux de la police judiciaire - une première pour un ancien chef de l'État -, nicolas sarkozy a été mis en examen dans la nuit de mardi à mercredi 2 juillet 2014. les chefs de corruption active, trafic d'influence et recel de violation du secret professionnel ont été retenus contre l'ex-président par les juges patricia simon et claire thépaut du pôle financier de paris. ces délits sont passibles de peines pouvant aller jusqu'à dix ans de prison. un peu plus tôt dans la soirée, son avocat, me thierry herzog, et le haut magistrat gilbert azibert, avocat général près la cour de cassation, avaient eux aussi été mis en examen.

les juges d'instruction enquêtent sur un réseau d'informateurs susceptible d'avoir renseigné les proches de nicolas sarkozy voire l'ancien président de la république lui-même, dans les procédures judiciaires le visant, en particulier le dossier bettencourt. des écoutes téléphoniques judiciaires, opérées dans l'enquête sur un éventuel financement libyen de la campagne présidentielle de nicolas sarkozy en 2007, auraient révélé des faits troublants : l'ex-chef de l'État et son avocat semblaient très renseignés sur l'avancée des travaux de la cour de cassation saisie de la procédure bettencourt. les deux hommes utilisaient des portables achetés sous des noms d'emprunt, pour discuter discrètement.


mais que signifient les trois chefs d'accusation retenus contre l'ex-président de la république ? que risque nicolas sarkozy dans cette affaire ? quel impact cela peut-il avoir sur son éventuel retour en politique ? simple obstacle ou coup d'arrêt ? s'il bénéficie de la présomption d'innocence et s'il pourra rappeler avoir bénéficié d'un non-lieu après sa première mise en examen dans l'affaire bettencourt, nicolas sarkozy voit un nouvel obstacle se dresser face à lui au moment où il imaginait le calendrier de son retour en politique. ces derniers jours, l'ancien chef de l'État avait fait savoir qu'il se prononcerait à la fin de l'été sur une éventuelle candidature à la tête de son ancien parti. un agenda bousculé par cette mise en examen. l'ex-président de la république a décidé de sortir de son silence et de s'adresser aux français, ce soir à 20 h. la nouvelle est tombée dans la nuit. À l'issue de sa garde à vue, nicolas sarkozy a été mis en examen pour « corruption active », « trafic d'influence » et « recel de violation du secret professionnel ». son avocat, me thierry herzog, et le haut magistrat gilbert azibert ont eux aussi été mis en examen. c'est un coup de tonnerre dans le paysage politique français. À l'ump, les sarkozystes dénoncent un complot judiciaire, d'autres se font plus discrets. l'ancien président, lui, a décidé de s'adresser aux français, ce soir à 20 h. 

après quinze heures de garde à vue dans les locaux de la police judiciaire - une première pour un ancien chef de l'État -, nicolas sarkozy a été mis en examen dans la nuit de mardi à mercredi 2 juillet 2014. les chefs de corruption active, trafic d'influence et recel de violation du secret professionnel ont été retenus contre l'ex-président par les juges patricia simon et claire thépaut du pôle financier de paris. ces délits sont passibles de peines pouvant aller jusqu'à dix ans de prison. un peu plus tôt dans la soirée, son avocat, me thierry herzog, et le haut magistrat gilbert azibert, avocat général près la cour de cassation, avaient eux aussi été mis en examen.

les juges d'instruction enquêtent sur un réseau d'informateurs susceptible d'avoir renseigné les proches de nicolas sarkozy voire l'ancien président de la république lui-même, dans les procédures judiciaires le visant, en particulier le dossier bettencourt. des écoutes téléphoniques judiciaires, opérées dans l'enquête sur un éventuel financement libyen de la campagne présidentielle de nicolas sarkozy en 2007, auraient révélé des faits troublants : l'ex-chef de l'État et son avocat semblaient très renseignés sur l'avancée des travaux de la cour de cassation saisie de la procédure bettencourt. les deux hommes utilisaient des portables achetés sous des noms d'emprunt, pour discuter discrètement.


mais que signifient les trois chefs d'accusation retenus contre l'ex-président de la république ? que risque nicolas sarkozy dans cette affaire ? quel impact cela peut-il avoir sur son éventuel retour en politique ? simple obstacle ou coup d'arrêt ? s'il bénéficie de la présomption d'innocence et s'il pourra rappeler avoir bénéficié d'un non-lieu après sa première mise en examen dans l'affaire bettencourt, nicolas sarkozy voit un nouvel obstacle se dresser face à lui au moment où il imaginait le calendrier de son retour en politique. ces derniers jours, l'ancien chef de l'État avait fait savoir qu'il se prononcerait à la fin de l'été sur une éventuelle candidature à la tête de son ancien parti. un agenda bousculé par cette mise en examen. l'ex-président de la république a décidé de sortir de son silence et de s'adresser aux français, ce soir à 20 h.
  discours des voeux de n. sarkozy aux armées
le président de la république s'est rendu mardi 3 janvier 2012, dans le finistère, à l'occasion des v?ux aux armées. a l'ecole navale, sur le site de lanvéoc-poulmic, il a assisté à une démonstration d'utilisation du nouvel hélicoptère caïman pour des opérations de lutte contre la piraterie et de sauvetage en mer. le président de la république a ensuite rencontré les élèves des écoles de la marine implantées dans le finistère : école des mousses, école de maistrance, école navale et école des officiers du commissariat de la marine, avant de visiter le nouveau simulateur de navigation de l'école navale. a l'issue, il a prononcé son discours des v?ux aux armées, en présence d'élèves des écoles de formation initiale de l'armée de terre, de la marine, de l'armée de l'air, de la gendarmerie, du service de santé des armées et de la dga, ainsi que de l'ecole polytechnique. le président de la république s'est rendu mardi 3 janvier 2012, dans le finistère, à l'occasion des v?ux aux armées. a l'ecole navale, sur le site de lanvéoc-poulmic, il a assisté à une démonstration d'utilisation du nouvel hélicoptère caïman pour des opérations de lutte contre la piraterie et de sauvetage en mer. le président de la république a ensuite rencontré les élèves des écoles de la marine implantées dans le finistère : école des mousses, école de maistrance, école navale et école des officiers du commissariat de la marine, avant de visiter le nouveau simulateur de navigation de l'école navale. a l'issue, il a prononcé son discours des v?ux aux armées, en présence d'élèves des écoles de formation initiale de l'armée de terre, de la marine, de l'armée de l'air, de la gendarmerie, du service de santé des armées et de la dga, ainsi que de l'ecole polytechnique. le président de la république s'est rendu mardi 3 janvier 2012, dans le finistère, à l'occasion des v?ux aux armées. a l'ecole navale, sur le site de lanvéoc-poulmic, il a assisté à une démonstration d'utilisation du nouvel hélicoptère caïman pour des opérations de lutte contre la piraterie et de sauvetage en mer. le président de la république a ensuite rencontré les élèves des écoles de la marine implantées dans le finistère : école des mousses, école de maistrance, école navale et école des officiers du commissariat de la marine, avant de visiter le nouveau simulateur de navigation de l'école navale. a l'issue, il a prononcé son discours des v?ux aux armées, en présence d'élèves des écoles de formation initiale de l'armée de terre, de la marine, de l'armée de l'air, de la gendarmerie, du service de santé des armées et de la dga, ainsi que de l'ecole polytechnique.
  interview jean sarkozy
  histoire immédiate nicolas sarkozy, sec...
diffusé sur france3 le 8 mai 2013 à 20h45

diffusé sur france3 le 8 mai 2013 à 20h45

diffusé sur france3 le 8 mai 2013 à 20h45
  isabelle, chômeuse, donne une leçon à je...
  jean sarkozy : first time in tv
french président nicolas sarkozy's son jean sarkozy, 21, appears 
for the first time in a political talk show on france 24. 
he has just been elected councillor of neuilly-sur-seine. french président nicolas sarkozy's son jean sarkozy, 21, appears 
for the first time in a political talk show on france 24. 
he has just been elected councillor of neuilly-sur-seine. french président nicolas sarkozy's son jean sarkozy, 21, appears 
for the first time in a political talk show on france 24. 
he has just been elected councillor of neuilly-sur-seine.
  Économie solidaire & monnaie locale - 1/5
de la création de la délégation à Économie sociale et solidaire (ess) à toulouse en 2008 à la création du sol-violette, une monnaie complémentaire comme outil pour une démarche globale. de la création de la délégation à Économie sociale et solidaire (ess) à toulouse en 2008 à la création du sol-violette, une monnaie complémentaire comme outil pour une démarche globale. de la création de la délégation à Économie sociale et solidaire (ess) à toulouse en 2008 à la création du sol-violette, une monnaie complémentaire comme outil pour une démarche globale.
  passe d'armes sur le logement entre jacq...
séance du 24 janvier 2014, débat entre jacques bourgoin, jean sarkozy et patrice leclerc au conseil général des hauts-de-seine sur la question du logement social séance du 24 janvier 2014, débat entre jacques bourgoin, jean sarkozy et patrice leclerc au conseil général des hauts-de-seine sur la question du logement social séance du 24 janvier 2014, débat entre jacques bourgoin, jean sarkozy et patrice leclerc au conseil général des hauts-de-seine sur la question du logement social
  sylvie ramond - le logement dans les hau...
sylvie ramond est conseiller général du canton de levallois-perret nord, présidente de la commission de l'habitat, du logement et de la politique de la ville; 2ème vice-présidente de la commission des transports, de la voirie, de la circulation,de l'environnement, de la qualité de vie et de l'assainissement
sylvie ramond est adjoint au maire de levallois-perret. sylvie ramond est conseiller général du canton de levallois-perret nord, présidente de la commission de l'habitat, du logement et de la politique de la ville; 2ème vice-présidente de la commission des transports, de la voirie, de la circulation,de l'environnement, de la qualité de vie et de l'assainissement
sylvie ramond est adjoint au maire de levallois-perret. sylvie ramond est conseiller général du canton de levallois-perret nord, présidente de la commission de l'habitat, du logement et de la politique de la ville; 2ème vice-présidente de la commission des transports, de la voirie, de la circulation,de l'environnement, de la qualité de vie et de l'assainissement
sylvie ramond est adjoint au maire de levallois-perret.
  journée de l'économie sociale et solidaire
retour en images sur la journée de l'économie sociale et solidaire du jeudi 29 septembre à l'université paris-est marne-la-vallée retour en images sur la journée de l'économie sociale et solidaire du jeudi 29 septembre à l'université paris-est marne-la-vallée retour en images sur la journée de l'économie sociale et solidaire du jeudi 29 septembre à l'université paris-est marne-la-vallée